Anti-spam : comment gérer un faux positif

Loading
Loading Click here to add:
Add to notification list

L’Internet est aujourd'hui un vecteur de propagation important de messages indésirables (pourriels ou spams), inondant les boîtes mails personnelles et professionnelles. 
 
Devant la recrudescence de ce phénomène, la direction de l’université a décidé de mettre en place des mesures globales, visant à limiter ces pollutions en effectuant un filtrage automatique de certains messages.

Le marquage (estampille) des mails est dorénavant assuré en amont par RENATER (REseau NAtional de télécommunications pour la Technologie, l’Enseignement et la Recherche), qui assure déjà la protection de nombreux serveurs de messagerie d’universités et écoles.
Les messages étiquetés VIRUSSPAM et PUBLICITES sont ensuite automatiquement aiguillés vers le dossier Indésirables (Junk), présent danc chaque boîte aux lettres électronique.  Aucun message n'est supprimé lors de ces traitements. Libre à chaque usager de consulter ce dossier comme bon lui semble afin de s'assurer qu’il n’y a pas eu d’erreur d'interprétation de la part des robots de messagerie en amont.
 
Comme tout système de traitement automatisé de ce type, il se peut que des erreurs d'aiguillage soient commises, erreurs que tout usager pourra corriger (pour les futurs messages) s'il le désire.
 
Ce tutoriel détaille la procédure permettant de traiter un faux-positif* de façon locale (au niveau de la boîte aux lettres d'un usager)
 

<hr/>

* : message légitime catalogué comme un spam, se retrouvant dans la boîte des indésirables (junk) de l'usager.